L’EAU, notre bien commun

Les habitants, élus, associatifs, institutionnels… de ce groupe de concertation ont contribué à l’élaboration du nouveau projet de territoire du Parc.

 

Leurs propositions  (enjeux, objectifs, pistes d’actions…) seront soumises aux élus du Parc naturel régional à l’automne 2019. Les éléments retenus seront intégrés à la Charte du Parc, le document cadre de l’action du Parc de 2023 à 2038.

 

Les 3 temps de travail, organisés entre janvier et mai 2019,  ont été animés par des experts de la concertation : « Médiation et environnement  » et « Dial’ter ».
Règles du jeu et calendrier

 

La proposition du groupe

Le 22 mai 2019, de 9h 30 à 12h 30 à Montsoreau.

38 personnes ont contribué à cette proposition, 20 l’ont finalisée.

 

14 associatifs

9 agents de collectivité

5 habitants

4 agents de l’État

2 élus

2 consulaires, syndicats

1 agriculteur

1 chercheur

2ème temps de travail collectif

Le 3 avril de 9h30 à 12h30 à Montsoreau.

31 participants

1er temps de travail collectif

Le 6 février 2019, de 9h30 à 12h30 à Montsoreau.

24 participants

Ressources documentaires

Pour nourrir les travaux, nous vous proposons des sites à consulter et des documents à télécharger ci-dessous.

 

Réserves en eau utile en France métropolitaine – site du réseau de Mesure de Qualité des Sols

Consultation de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne : ressources documentaires

 

Retrouvez sur le site du Parc toutes nos publications.

Pistes de travail

Autour de ce thème le Parc naturel régional a commencé à identifier des enjeux. La concertation vise à les interroger, à les compléter puis à proposer des objectifs hiérarchisés pour le territoire de 2023 à 2038.

 

  • Accès et partage de la ressource en eau dans un contexte de raréfaction.
  • Gestion locale de la ressource des sous-sols (sables, tuffeau, faluns…) sur le long terme.
  • Anticipation des risques naturels liés aux inondations et au climat.
PAROLES D’HABITANTS

Des habitants imaginent leur territoire en 2038.
Plus d’info sur la méthode.

 

Jocelyne, cinquantaine, bourgueilloise

Je crains qu’il y ait plus de sécheresse. C’est ce qu’on entend. On l’a vécu. Les arbres souffrent déjà aujourd’hui.

 

Alain, cinquantaine, chinonais

Il faudra faire des efforts pour qu’il y ait de l’eau pour tout le monde. Avec le changement climatique, plus de zones arides. Évolution des périodes de culture. L’humanité aura faim.

 

Dominique, la quarantaine, montreuillais

Si on continu comme cela il y aura plus rien à cause du manque de pluie.

 

Jean-Michel, la quarantaine, montreuillais

Une eau de qualité ? Tout dépend de la gestion du Thouet, de la politique menée, des mesures prises. Si on prend plus conscience.
Il y aura des périodes de pluies intenses et sécheresses plus fréquentes.

 

Claudie, la soixantaine, montreuillaise

Je crains qu’il n’y pas assez d’eau. J’espère que l’Homme va faire des efforts. Je suis inquiète car mes enfants, mes petits-enfants ne sont pas habitués à économiser. Mon expérience de vie m’a appris l’économie.. de tout, de l’eau, du chauffage. Aujourd’hui ont fait du gâchis.