Implication de TOUS et coopérations

Les habitants, élus, associatifs, institutionnels… de ce groupe de concertation ont contribué à l’élaboration du nouveau projet de territoire du Parc.

 

Leurs propositions  (enjeux, objectifs, pistes d’actions…) seront soumises aux élus du Parc naturel régional à l’automne 2019. Les éléments retenus seront intégrés à la Charte du Parc, le document cadre de l’action du Parc de 2023 à 2038.

 

Les 3 temps de travail, organisés entre janvier et mai 2019,  ont été animés par des experts de la concertation : « Médiation et environnement  » et « Dial’ter ».
Règles du jeu et calendrier

La proposition du groupe

Le 22 mai 2019, de 14h à 17h à Montsoreau.

18 personnes ont contribué à cette proposition, 9 l’ont finalisée.

 

7 associatifs

4 élus

2 habitants

1 agent de l’État

1 acteur culturel

3 agents de collectivité

2ème temps de travail collectif

Le 4 avril 2019, de 14h à 17h à Montsoreau.

10 participants

1er temps de travail collectif

Le 7 février 2019, de 14h à 17h à Montsoreau.

11 participants

Ressources documentaires

Pour nourrir les travaux, nous vous proposons des documents à télécharger ci-dessous.

Pistes de travail

Autour de ce thème le Parc naturel régional a commencé à identifier des enjeux. La concertation vise à les interroger, à les compléter puis à proposer des objectifs hiérarchisés pour le territoire de 2023 à 2038.

 

  • Existence de dynamiques de développement et équilibre sur le territoire.
  • Mise en œuvre effective des compétences et des missions des collectivités.
  • Prise en compte effective des initiatives locales et de l’échelon communal.
  • Promotion d’une gouvernance territoriale intégrée et à toutes les échelles,
  • Coopération et mise en cohérence des acteurs autour de projets d’intérêt commun
  • Existence de conditions d’émergence des micros initiatives locales.
  • Coopération autour de micro initiatives locales

Sur ce sujet, des associations présentes à la matinée des associations organisée par le Parc le 14 avril 2018 ont dégagé des pistes de travail (ci-dessous) :

PAROLES D’HABITANTS

Des habitants imaginent leur territoire en 2038.
Plus d’info sur la méthode.

 

Adeline, 16 ans, saumuroise

Les gens seront plus connectés. Du coup je trouve cela bien car on peut partager des choses sur tous les réseaux mais il faut faire attention que cela ne soit pas plus important que les échanges entre personnes dans le monde réel.

 

Jacques, soixantaine, saumurois

Si on est solidaire et si on fait les choses avec intelligence on peut faire ployer les décideurs.

 

Martine, soixantaine, chinonaise

Je redoute que les modes de communication (Internet) coupent toutes les relations. Chacun dans sa bulle devant son écran.

 

Alain, cinquantaine, chinonais

La problématique c’est la rentabilité des commerces. Remplacés par des lieux de coopération ? Je souhaite (dans ces lieux ) une humanité, de l’échange. quelque soit le modèle.

 

Olivier, cinquantaine, chinonais

(J’espère que) les gens font plus attention aux autres (en 2038). (je crains aussi) qu’il y ait moins de lieux comme les bars à Saumur, que les gens ne dialoguent plus trop et (n’aillent pas) dans des lieux d’échange.