Évolutions climatiques, révolution ÉNERGÉTIQUE

Les habitants, élus, associatifs, institutionnels… de ce groupe de concertation ont contribué à l’élaboration du nouveau projet de territoire du Parc.

 

Leurs propositions  (enjeux, objectifs, pistes d’actions…) seront soumises aux élus du Parc naturel régional à l’automne 2019. Les éléments retenus seront intégrés à la Charte du Parc, le document cadre de l’action du Parc de 2023 à 2038.

 

Les 3 temps de travail, organisés entre janvier et mai 2019,  ont été animés par des experts de la concertation : « Médiation et environnement  » et « Dial’ter ».
Règles du jeu et calendrier

La proposition du groupe

Le 21 mai 2019, de 9h 30 à 12h 30 à Montsoreau.

39 personnes ont contribué à cette proposition, 21 l’ont finalisée.

 

19 associatifs

9 habitants

4 élus

2 agents de l’État

2 agents de collectivité

2 consulaires, syndicats

1 acteur du tourisme

2ème temps de travail collectif

Le 2 avril 2019, de 9h30 à 12h30 à Montsoreau.

35 participants

1er temps de travail collectif

Le 5 février 2019, de 9h30 à 12h30 à Montsoreau.

36 participants

Pistes de travail

Autour de ce thème le Parc a commencé à identifier des enjeux. La concertation vise à les interroger, à les compléter puis à proposer des objectifs hiérarchisés pour le projet de territoire du Parc de 2023 à 2038.

 

  • Maîtrise des nouvelles demandes énergétiques.
  • Réduction de la consommation énergétique actuelle.
  • Diversification des sources de productions notamment en lien avec les réseaux existants.
  • Infrastructures et numérique
  • Diversification des modes de transport et de déplacement.
  • Rationalisation des déplacements et évolution des usages.
  • Gestion de la ressource en bois (bois d’œuvre, bois-énergie).

Sur ce sujet, des associations présentes à la matinée des associations organisée par le Parc le 14 avril 2018 ont dégagé des pistes de travail (ci-dessous) :

PAROLES D’HABITANTS

Des habitants imaginent leur territoire en 2038.
Plus d’info sur la méthode.

 

Marie, 17 ans, bourgueilloise

Le nucléaire sera toujours utilisé mais moins qu’aujourd’hui. L’énergie solaire, les énergies renouvelables seront plus populaires.

 

Monique, soixantaine, saumuroise

J’espère qu’on aura résolu les problèmes de déplacement. Pas d’agrocarburants, le nucléaire c’est pas terrible. Solutions collectives : trains collectifs, vivre sans voiture. On est mal parti ! Bus vers tous les villages.

 

Cécile, quarantaine, saumuroise

(En 2038) l’énergie est chère. Il faut pallier. Il n’y a plus de centrale, une autre énergie la remplace. Avec la protection Unesco, choix d’aller vers du photovoltaïque au sol dans des anciennes usines. De l’éolien là où c’est possible par rapport aux paysages, aux patrimoines. On produit moins d’électricité, elle coûte cher.