Foire aux questions

  • Qu’est-ce que le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine ?
  • Créé en 1996, le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine regroupe à ce jour 115 communes engagées autour d’un projet fort de préservation des patrimoines et de valorisation des ressources.

    Pour en savoir plus sur le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine et ses actions, rendez-vous sur le site :

    www.parc-loire-anjou-touraine.fr

  • Qu’est-ce qu’un Parc naturel régional ?
  • Un Parc naturel régional est un territoire rural habité, reconnu au niveau national pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère, mais fragile, qui s’organise autour d’un projet concerté de développement durable, fondé sur la protection et la valorisation de son patrimoine.

     

    Le territoire d’un Parc naturel régional est classé par décret du Premier Ministre pris sur rapport du Ministre en charge de l’Environnement, pour une durée de quinze ans renouvelable.

    Il est géré par un syndicat mixte regroupant toutes les collectivités qui ont approuvé la charte du Parc.

     

  • Quelles sont ses missions ?
  • Les missions des Parcs naturels régionaux sont définies par le Code de l’Environnement article R333-1).

     

    La protection et la gestion du patrimoine naturel, culturel et paysager
    Il s’attache à gérer de façon harmonieuse ses espaces ruraux ; à maintenir la diversité biologique de ses milieux ; à préserver et valoriser ses ressources naturelles, ses paysages, ses sites remarquables ; à mettre en valeur et dynamiser son patrimoine culturel.

     

    L’aménagement du territoire
    Partie intégrante des politiques nationale et régionale d’aménagement du territoire, il contribue à définir et orienter les projets d’aménagement et d’urbanisme menés sur son territoire, dans le respect de l’environnement.

     

    Le développement économique, social et culturel
    Il anime et coordonne les actions économiques et sociales pour assurer une qualité de vie et un développement respectueux de l’environnement de son territoire, en valorisant ses ressources naturelles et humaines.

     

    L’accueil, l’éducation et l’information
    Il favorise le contact avec la nature, sensibilise ses habitants aux problèmes de l’environnement, incite ses visiteurs à la découverte de son territoire à travers des activités éducatives, culturelles et touristiques.

     

    L’expérimentation
    Il contribue à des programmes de recherche et a pour mission d’initier des procédures nouvelles et des méthodes d’actions qui peuvent être reprises sur tout autre territoire, au niveau national mais aussi international.

  • Qu’est-ce que la Charte d’un Parc ?
  • La charte d’un Parc naturel régional est le contrat qui concrétise le projet de protection et de développement durable élaboré pour son territoire. Après avoir été soumise à enquête publique, elle est approuvée par les communes constituant le territoire du Parc, la (ou les) Région(s) et Départements concernés, les partenaires socioprofessionnels et associatifs.

     

    Elle fixe les objectifs à atteindre, les orientations de protection, de mise en valeur et de développement du Parc, ainsi que les mesures qui lui permettent de les mettre en œuvre.

     

    Elle permet d’assurer la cohérence et la coordination des actions menées sur le territoire du Parc par les diverses collectivités publiques. Elle a une validité 15 (depuis la loi Biodiversité adoptée en 2016), une procédure de révision de la charte permet, au vu de l’action du Parc, de redéfinir son nouveau projet et de reconduire son classement.

  • Comment agit un Parc naturel régional ?
  • Qui est concerné par le renouvèlement de la Charte ?
  • Élus, institutionnels, associations, entreprises, habitants… toutes personnes intéressées par les enjeux portés par le Parc et par l’avenir du territoire peut venir contribuer au renouvèlement du projet de territoire du Parc naturel régional.

  • Quelle est la vocation d’un Parc naturel régional ?
  • Un Parc naturel régional a pour vocation de protéger et valoriser le patrimoine naturel, culturel et humain de son territoire en mettant en œuvre une politique innovante d’aménagement et de développement économique, social et culturel, respectueuse de l’environnement.

  • Quels sont les critères de classement en Parc naturel régional ?
  • Le classement en Parc naturel régional ne se justifie que pour des territoires dont l’intérêt patrimonial est remarquable pour la région et qui comporte suffisamment d’éléments reconnus au niveau national et/ou international.

     

    C’est souvent à l’initiative locale des acteurs de terrain que nait l’idée d’un Parc. Des associations, des élus, des habitants se concertent pour préserver les atouts de leur territoire et lui donner un nouvel élan. La ou les Région(s) concernée(s) décide(nt) alors de donner suite à l’idée ou non, définisse(nt) le périmètre d’étude du parc et engage(nt) le travail d’élaboration du projet de territoire qu’est la charte.

     

    Les critères de classement
    Qualité et caractère du patrimoine : caractère remarquable du patrimoine pour la région concernée
    éléments de patrimoine présentant un intérêt reconnu au niveau national et/ou international
    périmètre cohérent et pertinent par rapport au patrimoine, à l’identité du territoire.

     

    Qualité du projet : précision des orientations et mesures proposées en réponse au diagnostic et aux enjeux du territoire.
    projet concernant l’ensemble des partenaires locaux (élus, agriculteurs, entreprises, associations de protection de la nature, culturelles, d’habitants, administrations,…)

     

    Capacité de l’organisme de gestion à conduire le projet : adhésion des collectivités (communes, régions, départements,…)
    moyens humains et financiers pérennes, partenariats et concertation formalisés (conventions, accords, contrats d’objectifs,…).

     

    Dans les Parcs naturels régionaux, on entend par patrimoine l’ensemble des caractéristiques et spécificités de ce territoire.
    On peut ainsi parler de patrimoine naturel (espèces, habitats, milieux, sites d’intérêt naturel), de patrimoine paysager (grands sites et ensembles paysagers), de patrimoine humain (ensemble des forces vives et des savoir-faire disponibles), de patrimoine bâti (religieux, militaire, vernaculaire, …), de patrimoine culturel ou religieux (traditions, fêtes, parlers locaux, …).